Est il judicieux d’invoquer l’infidélité de son conjoint dans un divorce ?

Une femme en colère gifle un homme infidèle

Les époux se doivent respect, fidélité, secours et assistance (c.civ. art.212).

Contrairement à certaines intox que l’on trouve sur Internet, l’adultère constitue toujours une faute.

Certes, il ne s’agit plus d’une infraction depuis la loi du 11 juillet 1975, mais l’adultère demeure une faute civile, ouvrant droit à réparation. Continuer la lecture de « Est il judicieux d’invoquer l’infidélité de son conjoint dans un divorce ? »