5 conseils pour bien divorcer

Même si la formule peut sembler étrange, on peut effectivement réussir son divorce.

“Bien divorcer” ne signifie pas que cette étape sera facile ou sans douleur, mais que les conséquences humaines ou matérielles seront moins durables dans le temps. Chaque époux pourra ainsi revenir plus rapidement à une situation de stabilité et s’investir dans une nouvelle vie.

1) Communiquer

Une communication saine et apaisée est la pierre angulaire d’un divorce réussi. L’échange, le recul, permettent d’apprécier le point de vue de chacun.

SI vous estimez que votre conjoint et vous-même êtes en mesure de vous mettre d’accord, d’agir en concertation, de faire des compromis, la procédure de divorce amiable est très clairement envisageable.

2) Apprécier le type de divorce le plus adapté à la situation du couple

Il existe quatre procédures de divorce différentes, lesquelles recouvrent des situations diverses.

Voulez-vous envisager par exemple une procédure de divorce amiable ou bien une procédure pour faute ?

La durée de la procédure est-elle identique ? Les honoraires des Avocats sont-ils similaires ? Que puis-je envisager de demander devant un Tribunal ? Quels sont les risques ? Quel retentissement psychologique cela va-t-il avoir sur les époux ? Sur les enfants ?

Autant de questions à se poser avant de choisir une procédure de divorce plutôt qu’une autre.

L’Avocat exerçant en droit de la Famille est votre interlocuteur de référence pour toutes questions afférentes à la procédure de divorce.

3) Comprendre la convention de divorce

Si vous optez pour un divorce amiable, cela signifie que les deux conjoints sont prêts à envisager un accord total sur les termes de leur divorce.

Réflexion, discussion, concertation et Conseils éclairés de leur avocat respectif seront nécessaires, afin de clarifier au mieux chaque enjeu.

Les enjeux d’un divorce réussi

Parmi les enjeux d’un divorce, on citera : conservation du nom d’épouse, sort des dons et avantages matrimoniaux, prestation compensatoire, affectation des crédits en cours, date d’effet du divorce, solidarité fiscale ? Partage des meubles et de l’immobilier, état liquidatif du patrimoine, Garde des enfants, pensions alimentaires, droit de visite et d’hébergement etc…

4) Combien va me coûter mon divorce ?

Les honoraires des Avocats sont libres mais doivent être explicitées en amont de leur diligence.

Les tarifs pratiqués dépendent de nombreux facteurs, au titre desquels figurent le choix de la procédure, le nombre d’heure passées sur le dossier, la complexité du dossier….

Certains facturent à l’heure, d’autres au forfait ; d’autres encore envisagent un honoraire complémentaire de résultat.

Qu’en est-il pour Divorce MG ?

Les Honoraires du Cabinet de Maître Matthieu GALLET sont fixes, et correspondent à un forfait très économique.

Il appartient aux époux d’organiser le financement des Avocats pour leur procédure.

5) Faire confiance à son Avocat

La mission confiée à un Avocat est sacrée. Il s’agit d’un mandat intuitu personae, autrement dit, cet Avocat est votre porte-voix, votre Conseil, votre référent tout au long de la procédure de divorce.

Il est donc important de se sentir à l’aise avec celui-ci, de pouvoir poser vos questions, d’exprimer vos doutes, vos angoisses, vos inquiétudes.


Besoin d’un conseil ?

Maître GALLET organise régulièrement des Consultations gratuites.

Contactez le cabinet par e-mail ou par téléphone au 06.98.18.08.16